06.19.554.881

Actualités

 

Les effets pervers de la nouvelle imposition sur les plus-values immobilières

publiée le 20/09/2011
 

Pour dénoncer la nouvelle taxe sur les plus-values immobilières, les professionnels agitent le spectre d’une nouvelle hausse des prix.

F2e91341e0fb6f152ad7e448028efc8fe41c9ca2

Dix jours après avoir été adoptée par les parlementaires, la réforme de la plus-value immobilière continue de faire jaser. Et pour cause ! Les professionnels redoutent que l’alourdissement de la fiscalité plombe le marché du logement.

Jusqu’ici les plus-values réalisées lors de la vente d’un bien (hors résidence principale) étaient totalement exonérées au bout de 15 ans de détention. Le nouveau barème, qui s’appliquera à toutes les ventes finalisées à compter du 1er février 2012, repousse à 30 ans cette exonération totale.

A très court terme, la réforme pourrait faire le jeu des acheteurs. Pour échapper à la nouvelle imposition les propriétaires qui détiennent leurs biens depuis plus de 15 ans, seront tentés de vendre avant le 1er février. « Or compte tenu du délai nécessaire pour réaliser une transaction, beaucoup devront baisser leurs prétentions pour trouver preneur », observe Jean-Michel Ciuch, directeur général d’ImmoGroup Consulting.

Passée cette période, il faut s’attendre à l’effet inverse. Les propriétaires pourraient retirer leurs biens de la vente, ce qui raréfiera l’offre sur le marché… « Résidences secondaires, marché locatif, parkings, terrains à bâtir… près de la moitié des biens immobiliers sont concernés par cette réforme fiscale. De nombreux marchés locaux vont se gripper, ce qui in fine alimentera la hausse des prix », pronostique Henry Buzy-Cazaux, président de l’Institut du Management des services immobiliers. Par ricochet, la construction neuve pourrait aussi faire les frais de la réforme. « La rétention de terrain risque de limiter le lancement de nouveaux programmes. Les constructeurs n’auront d’autres choix que d’augmenter leurs prix de vente pour compenser la flambée des tarifs du foncier », confie un promoteur parisien.

Et ce n’est pas tout. D’autres effets pervers sont prévisibles. « L’alourdissement de la fiscalité favorisera le développement des dessous-de-table afin de minorer les sommes déclarées à l’Etat », assure Jean Perrin, président de l’Union nationale de la propriété immobilière. Les locataires pourraient aussi pâtir de cette réforme : « certains propriétaires-bailleurs pourraient augmenter leurs loyers pour accroître leurs rendements et ainsi compenser la taxe sur les plus-values », redoute Laurent Vimont, président du réseau Century 21. Ces craintes seront-elles vraiment suivies d’effet ? A voir…

© Capital.fr

Souscription en ligne

E-novline

Abfade23e76813260d39f68eb9f2e6a177deadb3

E-novline est un contrat multisupport bénéficiant de l'ensemble des avantages de la soucription en ligne: aucuns frais d'entrée, des frais de gestion réduits, 4 arbitrages gratuits par an, de la réactivité et de la performance.

Performance Fond Euro:

  • Eurossima: 3,42 %/an (net de frais) en 2012.
  • Netissima : 3.62 %/an (net de frais) en 2012.
 

en savoir plus

Netlife

4cb8fd9dfb4dedcb438f3643ae27bb10f4a9298f

Netlife est un contrat d'assurance vie Multisupport, bénéficiant des avantages de la souscription en ligne: frais de gestion réduits, aucun frais d'entrée.

Performance Fond Euro: 3,51 % / an en 2012.

 

en savoir plus

Sélection du mois

Actualités


Projet de Loi de Finance pour 2014

Projet de Loi de Finance pour 2014

Le projet de loi de finances pour 2014 a été présenté en Conseil des ministres le 25 septembre. Le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2014 a été quant à lui rendu public le lendemain.

Attention ces projets sont bien entendu susceptibles de faire l'objet d’amendements dans le cadre de leurs examens par le parlement. Il est par ailleurs possible que différents recours devant le Conseil Constitutionnel soient déposés. La censure par les sages de certains aspects des dispositions in fine votées pourrait donc modifier les textes à entrer en vigueur.

en savoir plus

Assurance vie, immobilier: le think tank de Matignon préconise une révolution fiscale

Assurance vie, immobilier: le think tank de Matignon préconise une révolution fiscale

Le Conseil d'analyse économique, rattaché au premier ministre, suggère de restreindre les avantages fiscaux de l'assurance vie aux placements à très long terme, et de supprimer progressivement les mesures de soutien fiscal à l'investissement locatif.

en savoir plus

Impôts:

Impôts:

Les avis d’impôt sur le revenu sont en cours de distribution.

en savoir plus

CAC 40 en direct

Chart (Résultats en différé de 15mn)